Les implants dentaires

QU’EST-CE QU’UN IMPLANT DENTAIRE ?
Les implants dentaires sont aujourd’hui les traitements de l’édentement les plus fiables. Le phénomène d’ostéointégration.

type-implant-endosteal_002

• Ce phénomène a été découvert par un Suédois dans les années 1960 : le Professeur Bränemark.
• Les implants dentaires sont des racines artificielles en titane qui sont enfouies dans l’os.
• Il n’existe aucune allergie au titane déclarée à l’heure actuelle dans le monde car le titane est un matériau biocompatible.
• Au contact du titane, l’os va cicatriser et se souder : c’est le phénomène d’ostéointégration qui prend 2 à 6 mois en fonction des cas cliniques.
• L’implant devient fonctionnel. Il est utilisé soit comme support d’une prothèse fixe (bridge ou couronne) soit pour stabiliser une prothèse amovible

Comment se déroule le traitement ?
• La mise en place des implants nécessite la réalisation préalable d’un scanner pour connaître de manière très précise le volume exact et la qualité du site receveur osseux.
• Une fois l’indication de ce traitement posée, la mise en place des implants est réalisée sous anesthésie locale, dans des conditions d’asepsie chirurgicale.
• Deux à trois mois après, les implants sont intégrés à l’os. Un faux moignon est vissé sur l’implant et une couronne en céramique ou un bridge sont scellés définitivement.

A retenir
• Les implants assurent une stimulation osseuse du site d’extraction ce qui empêche la résorption de l’os.
• Les couronnes sont fixées aux racines artificielles et ne sont plus retirées.
• Les dents adjacentes saines ne sont pas abîmées.
• Ce traitement est à la fois esthétique, fonctionnel et durable dans le temps..

LES IMPLANTS DENTAIRES – UN TRAITEMENT FIABLE
Comme pour une dent naturelle, il est difficile de prévoir une durée de vie pour les implants car elle dépend d’un grand nombre de facteurs. Selon les différentes études publiées, les implants paraissent plus fiables qu’un bridge ou qu’une prothèse amovible sur le long terme.
Les facteurs intervenant dans la réussite du traitement implantaire sont les suivants :
• la qualité et l’équilibre de la prothèse posée sur l’implant.
• la répartition des forces sur l’implant.
• la qualité de l’os.
• l’hygiène buccodentaire du patient.
• la fréquence des visites de contrôle.

Il existe des études très intéressantes sur le taux de succès du traitement à long terme comme par exemple celle de Lekholm et de ses collaborateurs, parue en 2006 :
• La durée de l’étude est de 20 ans.
• Taux de survie implantaire est de 91 % à 20 ans.
• Autrement dit, un patient à qui l’on pose des implants a plus de 9 chances sur 10 d’avoir toujours ses implants et sa prothèse implantaire dans 20 ans.
• Le traitement implantaire est le traitement prothétique le plus fiable dans beaucoup de situations.

Quels sont les risques et les complications ?
• La majorité des complications interviennent durant les premiers mois de la cicatrisation et l’obtention de l’ostéointégration. Il s’agit souvent d’une absence d’ostéointégration par interposition d’un tissu fibreux.
• L’implant est mobile et douloureux.
• Il doit être déposé sous anesthésie locale.
• Un nouvel implant peut généralement être reposé quelques semaines ou quelques mois après cicatrisation.

A retenir
• Les implants dentaires constituent une technique éprouvée et fiable.
• Il existe peu de contre-indication à cette chirurgie..

LES DIFFÉRENTES PIÈCES D’UN IMPLANT
Pour pouvoir fixer une prothèse sur un implant de manière durable, plusieurs étapes et plusieurs pièces seront nécessaires. Qu’est ce qu’un pilier implantaire ?
• L’implant est vissé généralement au ras de l’os.
• La prothèse ne peut pas être directement scellée ou vissée dans l’implant car cela irriterait la gencive et l’os.
• Il est donc nécessaire d’utiliser une pièce intermédiaire, le pilier implantaire, qui est vissé dans l’implant
• Ce pilier permet le passage au travers de la gencive.
• La prothèse est ensuite vissée ou scellée dans ce pilier.
• Ce pilier peut être en titane ou dans les cas antérieurs en zircone (céramique).
Qu’est ce qu’une vis de couverture ?
• On utilise les vis de couverture dans les techniques de mise en place des implants en deux chirurgies.
• L’implant présente un filetage pour le vissage des pièces prothétiques.
• A la fin de la chirurgie, ce filetage est obturé par une vis plate : la vis de couverture.
• Elle est retirée lors de la seconde chirurgie pour être remplacée par une bague ou un pilier de cicatrisation.
Qu’est ce qu’une bague ou un pilier de cicatrisation ?
• La prothèse et le pilier prothétique doivent traverser la gencive.
• A l‘issue de la pose de l’implant, il faut maintenir l’accès au filetage de l’implant depuis la cavité buccale pour visser les différentes pièces.
• Pour ce faire, on place dans le filetage de l’implant, de manière provisoire, une bague ou un pilier de cicatrisation qui empêche le recouvrement naturel de la gencive.
• Cette bague de cicatrisation est essentielle : elle guide la cicatrisation. Elle sera remplacée de manière définitive par le pilier prothétique.
A retenir
• L’implantologie fait appel à des technologies de micro-précision.
• Les pièces sont usinées de façon très rigoureuse afin de s’emboîter et de se visser très précisément.
• La majorité des pièces sont en titane, ce matériau est non allergisant et biocompatible.

LA POSE D’UN IMPLANT
La technique chirurgicale implantaire est bien codifiée et très fiable : c’est devenu un acte chirurgical très courant. Comment se déroule la chirurgie ?
• La pose de l’implant est réalisée la plupart du temps sous anesthésie locale.
• La gencive est incisée et dégagée pour avoir accès au site osseux où la pose de l’implant est prévue.
• Le passage successif de forets de différents diamètres permet de préparer le logement.
• L’implant est ensuite vissé.

Une ou deux chirurgies
La mise en place de l’implant en deux chirurgies :
• A l’issu de sa mise en place, l’implant est recouvert et protégé par la gencive.
• Il sera nécessaire après 2 à 4 mois de cicatrisation de le découvrir lors d’une seconde chirurgie et de placer une bague de cicatrisation en titane, autour de laquelle la gencive va cicatriser.